Effets sur la santé de l’excès d’alcool …

Effets sur la santé de l'excès d'alcool ...

L’alcoolisme et l’impact négatif sur la longévité

l’abus d’alcool chronique pose de nombreux risques pour la santé et le bien-être général. En fait, l’alcoolisme augmente le risque de tant de maladies que les scientifiques croient qu’ils paradis’t même mis en évidence tous les problèmes de santé que l’alcool soit provoque ou aggrave. Médecins suppose que l’abus chronique d’alcool abaisse une personne’s espérance de vie de moins de douze ans.

Bien que beaucoup de gens sont conscients que l’alcool améliore la probabilité de complications hépatiques et les maladies du cœur, beaucoup de gens ne réalisent pas combien d’autres risques de l’alcool pose. Ces risques ne se limitent pas à la détérioration de la santé. Les alcooliques sont également plus susceptibles de causer des blessures et la douleur émotionnelle aux gens dans leur cercle social et ils sont plus susceptibles d’être impliqués dans des accidents et des crimes.

L’impact de l’alcool sur les accidents, le suicide et l’homicide

La consommation excessive d’alcool joue un rôle dans de nombreux accidents et des décès prématurés. Ces statistiques effrayantes montrent à quel point l’alcool augmente le risque de blessure ou de décès.

L’alcool et la mort prématurée:

  • Alcooliques ont un risque beaucoup plus élevé de mourir d’une blessure, d’un accident ou d’un acte de violence.
  • Alcooliques ont un risque plus élevé de mourir d’une overdose. Les jeunes qui abusent de l’alcool sont particulièrement à risque de surdosage, comme la pression des pairs et de l’inexpérience peuvent être une combinaison mortelle pour les buveurs adolescents. Un surdosage peut entraîner simplement d’un cas particulier de consommation excessive d’alcool ou d’une exposition prolongée dans la circulation sanguine.
  • Un dans vingt alcooliques expérience delirium tremens. Ceci est un symptôme de sevrage aigu où une expérience alcoolique extrême délire et la désorientation après ne pas avoir pris un verre dans quelques jours. De temps en temps, delirium tremens peut entraîner la mort.
  • L’abus d’alcool peut causer des dommages à de nombreux organes et systèmes dans le corps, ce qui peut entraîner une pancréatite, des hémorragies internes, des dommages au foie et l’anémie.
  • Alcooliques ont un risque plus élevé de complications graves après tous les types de chirurgie, et montrent ainsi un taux de récupération beaucoup plus lent après des opérations majeures. Ils ont une plus grande probabilité de développer des infections et d’autres problèmes qui empêchent les plaies de guérison.

Liés à l’alcool, les accidents de la criminalité et le suicide:

  • L’alcool est impliqué dans au moins 50% des décès causés par des accidents de voiture.
  • Le tueur numéro un des jeunes adultes est un accident de voiture où l’alcool est impliqué.
  • Même une petite quantité d’alcool peut nuire à quelqu’un’s conduite. Le risque de blessures causées par un accident de voiture est doublé après un verre. Après quatre verres ou plus, quelqu’un est onze fois plus susceptibles d’être blessés dans un accident de voiture.
  • Un quart de toutes les personnes qui se tuent présentait l’abus d’alcool.

L’alcool est impliqué dans plus de cinquante pour cent de tous les homicides.

L’alcool et Hangovers

Bien que la plupart des gens ne considèrent pas la gueule de bois pour être un effet grave de l’alcoolisme, ils ont plusieurs effets néfastes sur la santé. Au cours d’une gueule de bois, la personne est plus à risque de troubles du rythme cardiaque, la dépression, les déséquilibres hormonaux, ainsi que le fonctionnement du cerveau et une insuffisance hépatique. En plus de ces problèmes de santé, une personne avec une gueule de bois peut ne pas fonctionner bien au travail. En fonction de la nature de leur travail, pourrait entraîner un accident grave ou cas de négligence. buveurs chroniques et occasionnels sont à la fois vulnérables à la gueule de bois. Hangovers sont plus susceptibles de se produire lorsque les hommes consomment plus de cinq verres ou des femmes de plus de trois boissons.

Comment l’alcool affecte les relations et la famille

L’alcool a des effets très néfastes sur les familles, les rendant moins cohérent et moins en mesure d’aborder les conflits d’une manière saine. La violence domestique est une conséquence commune de l’abus d’alcool.

Effet sur les femmes. Un facteur de risque grave de blessures dues à la violence domestique peut provenir d’une histoire de l’abus d’alcool chez le partenaire masculin.

Effet sur les enfants. Il y a un risque de comportement violent et d’abus envers les enfants quand il y a l’alcoolisme chez les parents. Les enfants d’alcooliques ont tendance à faire pire académique que d’autres, ont une incidence plus élevée de la dépression, l’anxiété, le stress et faible estime de soi que leurs pairs. En plus de leur propre risque hérité de l’alcoolisme plus tard, de nombreux enfants d’alcooliques ont des problèmes d’adaptation graves qui peuvent durer toute leur vie.

Les enfants adultes de parents alcooliques sont plus à risque pour le divorce et les symptômes psychiatriques. Une étude a conclu que les seuls événements avec un plus grand impact psychologique sur les enfants sont les abus sexuels et physiques.

Probabilité d’autres toxicomanies

Bien que beaucoup de recherches sont encore nécessaires sur une prédisposition génétique à la dépendance, les chercheurs commencent à identifier les gènes qui rendent une personne plus vulnérable à la toxicomanie en développement. Ainsi, de nombreux alcooliques qui sont accros à l’alcool sont également dépendants de la cigarette. Le risque d’abus d’autres substances est également plus élevé. L’abus d’alcool couplé avec des résultats fumeurs lourds risque encore plus élevé pour de nombreux problèmes de santé. Cependant, la recherche a montré qu’une personne qui abuse de l’alcool et les cigarettes seront plus susceptibles de mourir de problèmes liés au tabagisme, plutôt que des questions liées à l’alcool.

L’alcool et le foie

Le foie est l’organe qui est le plus menacé par l’abus d’alcool chronique. En effet, après que l’alcool passe à travers l’intestin grêle, il va immédiatement au foie, où le foie essaie alors de métaboliser l’alcool. L’alcool est toxique pour les tissus du foie, de sorte que le foie crée des cytokines pour contrer cette toxicité, ce qui blesse et enflamme le foie. Lorsque cela se répète encore et encore, la cirrhose se produit. Le foie se développe la cicatrisation et son aptitude à la fonction se dégrade. L’alcoolisme est la cause principale de tous les cas de cirrhose, et autant que 20% des alcooliques chroniques développera cette maladie mortelle.

Lorsque le foie commence à se détériorer, une personne peut éprouver des troubles de la coagulation, un dysfonctionnement du cerveau, et l’accumulation de liquide. Parfois, même une consommation modérée peut entraîner des douleurs abdominales, ce qui indique le stress sur le foie qui peut être associé à l’hépatite alcool ou un foie gras. Dans certains cas, ces conditions peuvent être inversées si la personne s’abstient de l’alcool.

Le risque de dommages au foie est augmenté quand une personne boit sans manger, ou de boissons différents types d’alcool en une seule séance. L’obésité augmente également les chances qu’une personne connaîtra des dommages au foie à la suite de la consommation d’alcool.

L’hépatite B et C mettent les gens en grand danger de cancer du foie, ainsi que la cirrhose. Parce que certains alcooliques peuvent prendre des décisions qui augmentent leurs chances de contracter l’hépatite, ils devraient être vaccinés contre l’hépatite B (il n’y a pas encore un vaccin pour l’hépatite C).

L’alcool et les problèmes gastro-intestinaux

L’abus d’alcool provoque également des problèmes gastro-intestinaux. Les alcooliques sont susceptibles d’éprouver des cas occasionnels de vomissements violents, ce qui provoque des larmes au point où l’estomac rencontre l’œsophage. l’utilisation fréquente de l’aspirine ou l’ibuprofène peut exacerber ce problème.

l’abus d’alcool chronique peut également conduire à l’inflammation à la fois dans l’oesophage et du pancréas. La recherche suggère que les alcooliques ont un plus grand risque de cancer du pancréas, bien que certains médecins estiment que ce risque résulte du tabagisme, par opposition à la consommation d’alcool.

L’alcool et les risques de maladies cardiovasculaires et des accidents vasculaires cérébraux

Des recherches récentes ont établi un lien entre la consommation modérée d’alcool et un risque plus faible de maladie cardiaque. Les scientifiques pensent que d’avoir un à deux verres par jour peut augmenter le HDL (bon cholestérol). Cependant, d’autres recherches sont encore nécessaires dans ce domaine, et la Fondation des maladies du Canada ne conseille pas boire de l’alcool juste pour réduire le risque de maladie cardiaque.

Alors que nous don encore’t bien comprendre comment la consommation modérée affecte le cœur, il est absolument clair que l’abus d’alcool a un impact négatif sur la santé du cœur. L’insuffisance cardiaque est la cause la plus fréquente de décès chez les alcooliques chroniques. La toxicité de l’alcool nuit au coeur en multipliant la quantité de triglycérides dans le sang. Cela met les alcooliques à risque de crise cardiaque, accident vasculaire cérébral et malsaine pression artérielle. En outre, les calories provenant de la consommation d’alcool conduisent à l’obésité, ce qui ajoute encore plus le risque de problèmes cardiaques.

L’alcool et le cancer

Des études ont montré une corrélation entre forte consommation d’alcool et de nombreux types de cancers: œsophagien, colorectal, gastro-intestinal et de la bouche. Des études suggèrent que de petites quantités d’alcool pourraient même augmenter le risque de développer un cancer du sein. Les femmes qui sont déjà à risque de cancer du sein devraient faire de leur mieux pour éviter l’alcool.

L’effet de l’alcool sur Poumons

L’abus d’alcool peut conduire à une pneumonie, parce que les alcooliques ont des niveaux inférieurs des globules blancs qui aident à repousser la pneumonie. Le système immunitaire endommagé ne peut pas lutter contre la maladie, ce qui peut causer une douleur intense à la poitrine, la fièvre, la toux douloureuse et même la mort. Pour réduire ce risque potentiellement mortel de l’alcoolisme, les alcooliques devraient être vaccinés contre la pneumonie à pneumocoques.

L’effet de l’alcool sur d’autres systèmes

L’abus d’alcool peut également conduire à l’affaiblissement des os, une condition connue comme l’ostéoporose. En outre, il peut causer la dystrophie musculaire et divers types d’irritations cutanées. Des études ont suggéré que les femmes sont à un plus grand que les hommes pour le développement de l’os et les muscles des dommages.

Effets de l’alcool sur les hormones et le développement fœtal

L’abus d’alcool conduit à une augmentation du niveau d’oestrogène et de diminution de la testostérone, qui a des effets négatifs pour les hommes et les femmes. Ce déséquilibre conduit à la dysfonction sexuelle ainsi que des seins élargie pour les hommes, et les interruptions du cycle menstruel et l’incapacité à concevoir pour les femmes.

Quand les femmes boivent même en petites quantités pendant la grossesse, ils se mettent à un plus grand risque pour une fausse couche et leur enfant à un risque plus élevé pour un poids de naissance malsaine. Quand les femmes boivent beaucoup pendant la grossesse, ils ont mis leur enfant à risque de troubles causés par l’alcoolisation fœtale (ETCAF). Cette condition a des conséquences dévastatrices, comme le retard mental et d’autres graves problèmes de développement. Bien que la recherche n’a pas encore déterminé exactement la quantité d’alcool conduit à l’ETCAF, la probabilité qu’un enfant aura cette condition augmente avec la quantité et la fréquence de l’exposition à l’alcool.

Effets de l’alcool sur le poids et le diabète

Bien que l’effet de la consommation d’alcool modérée sur les diabétiques est inconnue, forte consommation d’alcool conduit à l’obésité, qui met quelqu’un à un plus grand risque de développer le diabète. L’abus d’alcool peut provoquer une forte baisse de sucre dans le sang, ce qui est une menace sérieuse pour les personnes diabétiques qui utilisent l’insuline. En outre, lorsque les diabétiques sont en état d’ébriété, il est moins probable qu’ils seront en mesure de surveiller efficacement leur glycémie.

L’alcool et le cerveau

L’alcool a des ramifications temporaires et permanentes sur le fonctionnement du cerveau. Les problèmes neurologiques immédiats qui peuvent résulter d’une période de forte consommation d’alcool sont le sommeil et les maux de tête ennuis. Les effets permanents qui peuvent résulter de la consommation à long terme sont la difficulté à résoudre les problèmes, la perte de mémoire à long terme, des lacunes dans la mémoire à court terme et les difficultés en accordant une attention. Certains de ces effets peuvent être inversés si les alcooliques sont capables d’arrêter de boire, mais le laps de temps pour la réduction de ces symptômes peuvent varier de quelques semaines à plusieurs années. Cependant, les chercheurs suggèrent que le fonctionnement mental réduit que les alcooliques expérience pourrait le rendre encore plus difficile d’arrêter de boire.

Une condition potentiellement mortelle qui peut résulter de l’alcoolisme est connu comme Delirium Tremens. La condition est un symptôme de sevrage extrême qui provoque un alcoolique pour devenir désorienté et délirant après avoir passé quelques jours sans consommer de l’alcool. Dans des cas très extrêmes, delirium tremens peuvent causer la mort.

L’alcool et les carences nutritionnelles

La consommation excessive entrave la capacité du corps à absorber les nutriments, ce qui provoque des défauts dangereux pour les alcooliques qui peuvent conduire à des conditions de santé graves. Afin d’éviter ces problèmes de santé, les alcooliques devraient veiller à compléter avec des vitamines nécessaires.

Les alcooliques sont particulièrement menacés par des conditions qui résultent de niveaux insuffisants de vitamines B. Folate ou de l’acide folique (vitamine B9) est l’un de ces vitamines qui devraient être complétées, comme des niveaux insuffisants peuvent entraîner une anémie. Thiamine (vitamine B1) est une autre vitamine potentiel qui pourrait être déficient en quelqu’un qui boit beaucoup. Des niveaux insuffisants de thiamine peuvent conduire à un trouble neurologique dangereux qui se traduit par une perte d’équilibre et de coordination, et dans des conditions extrêmes, il peut même entraîner la mort. La seule façon cette condition, connue sous le nom syndrome de Wernicke-Korskff, peut être inversé est au moyen d’un traitement par voie intraveineuse. Enfin, les faibles niveaux de vitamine B12 peut entraîner une neuropathie périphérique, ce qui provoque des picotements et des douleurs au niveau des extrémités du corps.

Interactions médicamenteuses et alcool

L’alcool a des effets indésirables avec de nombreux types de médicaments. L’alcool peut intensifier les effets des antidépresseurs, anti-anxiété, et les sédatifs. Cependant, il peut empêcher les effets des médicaments anti-épileptiques et anti-coagulants. saignements gastro-intestinaux peut se produire lorsque l’alcool est mélangé avec de l’aspirine et l’ibuprofène, et des nausées et des maux de tête peuvent résulter du mélange d’alcool et d’antibiotiques. Les patients ne devraient jamais consommer de l’alcool tout en prenant d’autres médicaments, sauf si un médecin leur conseille qu’il est acceptable.

A propos de l’alcool

RELATED POSTS

  • Effets sur la santé de trop d’alcool …

    Effets sur la santé de trop d’alcool Pendant des milliers d’années, la consommation d’alcool est restée une grande partie de la société et de la civilisation humaine. Alors qu’il a longtemps…

  • Effets sur la santé de l’abus d’alcool … 2

    Effets sur la santé de l’abus d’alcool sur les femmes L’abus d’alcool affecte la santé d’une femme différente de celle d’un homme. Regardez cette vidéo About.com pour apprendre pourquoi et…

  • Risques pour la santé de l’alcool 12 Santé … 4

    Abus de substances et des toxicomanies Centre de santé Par David Freeman WebMD Feature Commenté par Marina Katz, MD WebMD archives contenu après 2 ans pour assurer nos lecteurs peuvent…

  • Effets de l’abus d’alcool, les effets …

    Effets de l’abus d’alcool Quels sont les effets à long terme de l’abus d’alcool et l’alcoolisme? Selon la littérature scientifique, la consommation dangereuse et abusive entraîne souvent des…

  • Effets de l’alcool, les effets de l’alcool.

    Effets de l’alcool Les effets de l’alcool sur le corps et le cerveau sont très répandus et vont de ce qui suit: effets relativement bénins comme une légère euphorie à un extrême L’abus d’alcool…

  • CDC – Foire aux questions, l’alcool et les effets.

    Questions fréquemment posées Qu’est-ce que l’alcool? L’alcool éthylique ou éthanol, est un ingrédient enivrant trouve dans la bière, le vin et l’alcool. L’alcool est produit par la fermentation…

Laisser un commentaire